Je suis partie en reportage à Dakar pendant trois semaines. La première étape d’un projet que j’espère plus long, dont je vous parle sur madmoiZelle.com.

Assise sur un banc de cordes, les pieds dans le sable. En fond sonore une radio qui diffuse péniblement un air de reggae usé, mélangé au son d’une guitare que l’on gratte à quelques mètres de là.

Dakar peut être douce finalement. La ville, que j’avais trouvée étouffante à mon arrivée, a comme fini de me submerger. Elle m’embrasse désormais.

Lire la suite

Publicités